La problématique actuelle

Un premier pas positif :
Le 28 mai, une première étape a été franchie grâce à nos avocats :
Les travaux ont été suspendus par le tribunal administratif de Grenoble.
Le dossier se poursuit aujourd’hui sur le fond.
Mais nous ne devons pas baisser la garde.
Nous continuons le combat juridique, afin de sanctuariser la zone autour de la Chapelle et inscrire celle-ci sur la liste des monuments du Patrimoine savoyard.
Afin de renforcer notre action, merci de continuer à soutenir l’association en multipliant les signatures de la pétition.

Lors de la présentation du nouveau PLU de 2016, les époux LALANNE-VAUGE ainsi que Mr Jean-Francois MUGNIER, ont constatés le projet d’étranges cônes de vue sur la totalité de leur terrain et alentour sans aucune utilité réelle , soi-disant pour protéger la vue sur la chapelle, et surtout une absence totale de protection de ladite Chapelle à l’arrière du bâtiment, laissée constructible jusqu’au bord de la chapelle .

Malgré les remarques faites au commissaire enquêteur et l’accord des époux LALANNE-VAUGE pour déclasser une partie de leur terrain en protection, aucune mesure réelle de protection de l’arrière de la chapelle n’a été mise en place par la commune qui a voté le PLU en l’état et pour cause : un permis a été déposé entre temps pour un projet immobilier.

Il est ainsi prévu sur une parcelle de 420m2 un chalet de luxe de 299m2 sur plus de 3 étages construit à quelques mètres de l’arrière de la chapelle et dont le toit arrive à hauteur du toit de la chapelle, une hérésie pour le lieu et la vue dégagée à 360°.

Malgré les contacts à la Mairie et le premier soutien du Maire Philippe MUGNIER, le permis a été accepté en 2017 alors que la commune aurait pu user d’un droit de préemption sur le terrain pour le protéger, les époux LALANNE_VAUGE ayant proposé une cession d’une partie de leur terrain en échange d’une sanctuarisation de la chapelle et de ses environs.

Une Association de protection de la Chapelle du Lételé a été créé en 2017 à l’initiative de Mr Jean-François MUGNIER, fils de Mr Francis MUGNIER ainsi que sa nièce, Mme Magali LALANNE-VAUGE, petite-fille de Francis MUGNIER, pour défendre ce patrimoine contre les appétits immobiliers et la spéculation qui défigurent le paysage et l’histoire de la station. Elle a vocation à rassembler toutes les bonnes volontés pour protéger la Chapelle du Lételé et sanctuariser la zone et le bâtiment.

Mais malgré les recours déposés en 2017 sans réponse de la Mairie, il semblerait qu’une course contre la montre se joue aujourd’hui et que le promoteur attaque les travaux dès ce mois de Mai 2018, passant outre les recours. Il convient donc en urgence de sanctuariser la chapelle et la zone qui l’entoure.