Bienvenue

sur le site de l’Association de défense du patrimoine culturel et historique que représente la Chapelle du Lételé également connue sous le nom de Chapelle du Saint Curé D’Ars située à Courchevel Village.

Un premier pas positif :
Le 28 mai, une première étape a été franchie grâce à nos avocats :
Les travaux ont été suspendus par le tribunal administratif de Grenoble.
Le dossier se poursuit aujourd’hui sur le fond.
Mais nous ne devons pas baisser la garde.
Nous continuons le combat juridique, afin de sanctuariser la zone autour de la Chapelle et inscrire celle-ci sur la liste des monuments du Patrimoine savoyard.
Afin de renforcer notre action, merci de continuer à soutenir l’association en multipliant les signatures de la pétition.

Localisation

La Chapelle du Lételé est une petite chapelle privée non-consacrée située sur la commune de Courchevel, à l’entrée de Courchevel Village, au lieu-dit Le Lételé sur une parcelle privée.

Elle se situe sur un joli promontoire isolé et libre de toute construction avec un extraordinaire panorama d’arrière-plan à 360° sur les montagnes environnantes et la Vallée de Bozel ainsi que Courchevel.

Sa forme atypique élancée avec son toit très pentu et son panorama la rendent unique à Courchevel et elle est devenue l’un des symboles de la commune et de la station de Courchevel ( sa photo est utilisée dans de nombreuses publications ainsi que de nombreuses cartes postales ou illustrations) en plus  d’être un véritable témoin de l’histoire de la station.

 

Son histoire

Le Premier Maire de St Bon a avoir cru à l’avenir du tourisme, Mr Francis MUGNIER était, comme beaucoup à l’époque dans la Tarentaise, un paysan qui vivait avec les saisons.

C’est lui qui a cru à l’avenir des Sports d’Hiver et signé les premières conventions avec le Département de La Savoie ainsi qu’un promoteur privé, Mr Laurent Boix-Vive pour le développement de la future station de Courchevel.

C’est son père Monsieur Joseph MUGNIER, qui fut également  maire de St BON, en guise de bonne foi et pour prouver son désintéressement personnel, qui a offert en 1938 un terrain personnel pour l’édification d’une chapelle, souhaitée par les premiers hôteliers de Courchevel, juste à côté de sa maison d’alpage car il n’y avait pas de lieu de culte en altitude, ces alpages n’étant habités que de manière temporaire. 

La Chapelle a été construite grâce à des dons des habitants locaux par l’hôtelier Mr FAY qui exploitait le seul hôtel de Courchevel 1550 , le ROC MERLET (emplacement du bâtiment RENOUVEAU, aujourd’hui Carré Blanc).

Elle a été bénite en 1939 sous  la protection du St Curé d’Ars.

Elle est restée en l’état sans aucun entretien autre que la famille MUGNIER pendant des décennies sans que personne ne s’en occupe. Cependant, la commune de St Bon l’a éclairée dans les années 2000, consciente de son intérêt touristique et esthétique.

Alors qu’elle s’abimait avec le temps, elle a été rachetée en 2002 par Mr Jean-François MUGNIER , fils de Mr Francis MUGNIER, citoyen américain résidant au Colorado et en France , avec l’aide de ses neveux, les époux Magali et Vincent LALANNE-VAUGE . Il s’est engagé moralement à la rénover, la protéger et à l’entretenir, avec l’aide de ses neveux propriétaires du terrain devant et en aval, ainsi que l’engagement tacite de toute la famille MUGNIER, qui souhaitait préserver cet héritage historique et patrimonial.

La Chapelle a été rénovée en 2006 aux frais de Mr Jean-François MUGNIER et fait l’objet d’un entretien permanent depuis.

D’autre part, son accès piéton a toujours été laissé libre et gracieux pour le grand public afin de perpétuer la volonté de Mr Francis MUGNIER. De nombreux mariages ou cérémonies publiques ou privées ont eu lieu sur place tout au long de son histoire.

Découvrez ci-dessous (PDF en 15 pages réalisé par David DEREANI) l’histoire chronologique de la Chapelle du Lételé :

ChronologiechapelleduLetele

La problématique actuelle

Un premier pas positif :
Le 28 mai, une première étape a été franchie grâce à nos avocats :
Les travaux ont été suspendus par le tribunal administratif de Grenoble.
Le dossier se poursuit aujourd’hui sur le fond.
Mais nous ne devons pas baisser la garde.
Nous continuons le combat juridique, afin de sanctuariser la zone autour de la Chapelle et inscrire celle-ci sur la liste des monuments du Patrimoine savoyard.
Afin de renforcer notre action, merci de continuer à soutenir l’association en multipliant les signatures de la pétition.

Lors de la présentation du nouveau PLU de 2016, les époux LALANNE-VAUGE ainsi que Mr Jean-Francois MUGNIER, ont constatés le projet d’étranges cônes de vue sur la totalité de leur terrain et alentour sans aucune utilité réelle , soi-disant pour protéger la vue sur la chapelle, et surtout une absence totale de protection de ladite Chapelle à l’arrière du bâtiment, laissée constructible jusqu’au bord de la chapelle .

Malgré les remarques faites au commissaire enquêteur et l’accord des époux LALANNE-VAUGE pour déclasser une partie de leur terrain en protection, aucune mesure réelle de protection de l’arrière de la chapelle n’a été mise en place par la commune qui a voté le PLU en l’état et pour cause : un permis a été déposé entre temps pour un projet immobilier.

Il est ainsi prévu sur une parcelle de 420m2 un chalet de luxe de 299m2 sur plus de 3 étages construit à quelques mètres de l’arrière de la chapelle et dont le toit arrive à hauteur du toit de la chapelle, une hérésie pour le lieu et la vue dégagée à 360°.

Malgré les contacts à la Mairie et le premier soutien du Maire Philippe MUGNIER, le permis a été accepté en 2017 alors que la commune aurait pu user d’un droit de préemption sur le terrain pour le protéger, les époux LALANNE_VAUGE ayant proposé une cession d’une partie de leur terrain en échange d’une sanctuarisation de la chapelle et de ses environs.

Une Association de protection de la Chapelle du Lételé a été créé en 2017 à l’initiative de Mr Jean-François MUGNIER, fils de Mr Francis MUGNIER ainsi que sa nièce, Mme Magali LALANNE-VAUGE, petite-fille de Francis MUGNIER, pour défendre ce patrimoine contre les appétits immobiliers et la spéculation qui défigurent le paysage et l’histoire de la station. Elle a vocation à rassembler toutes les bonnes volontés pour protéger la Chapelle du Lételé et sanctuariser la zone et le bâtiment.

Mais malgré les recours déposés en 2017 sans réponse de la Mairie, il semblerait qu’une course contre la montre se joue aujourd’hui et que le promoteur attaque les travaux dès ce mois de Mai 2018, passant outre les recours. Il convient donc en urgence de sanctuariser la chapelle et la zone qui l’entoure. 

Contact